La Nuit des Cinquante Livres

Enfant, j’étais chétif, boutonneux et pitoyable. Mes mains et mes pieds étaient démesurément longs ; le cou très maigre ; les yeuxvibrants etmétalliques ; les épaules carrées mais osseuses, semblables à un portemanteau ; la tête, petite, arrondie. Mes cheveux étaient clairsemés et crépus, et mes dents jaunes, voire noires. Ma voix, excessivement braillarde,irritait mes géniteurs, mes frères et sœurs, les professeurs à l’école et même moi. Lorsque suite à un silence prolongé – lors d’une réunion de famille, au cours des repas, je me mettais à parler, tous sursautaient sur leurs chaises, comme si le diable leur était apparu. Puis, pour ne plus m’entendre, ils faisaient le plus de bruit possible, soit en criant ou en déplaçant les couverts sur la table, mais aussi  les verres etla vaisselle en faïence…

Who's Online

Nous avons 83 invités et aucun membre en ligne